-
Les grands cols des Alpes -

- Du samedi 18 au dimanche 26 juin 2011 -


- Page 03 -

- Cliquez sur la photo de votre choix pour l'agrandir -

- Lundi 20 juin 2011 -

La Rivière Enverse - Cluses - (05) Col de La Colombière (1618 m) - Le Grand Bornand - La Clusaz
(06) Col des Aravis (1487 m) - Notre-Dame-de-Bellecombe - (07) Col des Saisies (1650 m)
Beaufort-sur-Doron - Barrage de Roseland - (08) Col du Pré (1703 m) - (09) Le Cormet de Roselend (1968 m)
Route des Chapieux - Vulmix - (10) Col du Petit Saint-Bernard (2188 m) -

A notre réveil, le soleil a déjà envahi un ciel bleu sans nuage, mettant en valeur le versant nord de la vallée du Giffre et les montagnes environnantes. En plus de la présence de l'astre céleste - qui rayonnera toute la journée -, et d'un environnement que l'on devine empreint de quiétude, Jean-Luc nous a concocté pour aujourd'hui un parcours avec du col à gogo (06), dont un à plus de... 2000 m. De quoi se rapprocher des étoiles !
En attendant cette "quête improbable", retour sur terre car il est l'heure de bichonner et de charger les motos pour un départ vers Cluses et le col de La Colombière. Ce qui sera chose faite après une dernière photo souvenir devant le gîte "Les Avignières" (NDLR: mérite largement son label "Gîtes de France de Haute Savoie").

       Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Après une montée et un passage sans encombre du col de la Colombière - par ailleurs point de départ de nombreuses randonnées pédestres et grande classique cycliste du Tour de France - nous ferons halte à l'heure du déjeuner au col des Aravis (1787 m). Nous y pique-niquerons à la terrasse d'un café en profitant de la vue offerte sur le mont Blanc et ses aiguilles environnantes.
Le début d'après-midi nous fera dépasser, dans la montée du col des Saisies, une partie des cyclotouristes participants à la 17ème édition du "Paris-Nice" organisée par L'AS des Aéroports de Paris. En les doublant, l'on ne peut que se demander qui a le plus de mérite à faire les grands cols alpins ? Mais bon, à chacun son plaisir !

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Fromage "Le Beaufort"La descente du col des Saisies terminée - et Mickaël étant un fan du fameux fromage savoyard "Le Beaufort" - nous faisons halte à la coopérative laitière du Beaufortain à Beaufort-sur-Doron pour l'achat en direct de ce "Prince des Gruyères". Classé Appellation d'Origine Contrôlée depuis 1968 ce fromage est uniquement fabriqué à partir du lait de vaches de race "Tarine" et "Abondance". Finalement, le magasin tardant à ouvrir et la visite de la fromagerie n'étant pas possible cet après-midi, nous poursuivrons notre route en direction du barrage de Roseland.
Situé entre le col du Pré - où nous croiserons dans la montée un superbe troupeau de vaches de race "Tarine" - et le Cormet de Roselend, ce barrage constitue l’installation la plus puissante du Groupe d’Exploitation Hydraulique Savoie/Mont-Blanc. En chantier de 1956 à 1961, sa mise en eaux a nécessité la destruction et l'engloutissement du hameau de Roselend et une grande partie de ses 54 alpages (cliquez ici).
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Il nous aura fallu monter pendant 20 km depuis Beaufort - située à 737 mètres d'altitude - pour enfin atteindre le sommet du Cormet de Roseland envahi de... cyclotouristes. C'est d'ailleurs dans sa descente plutôt abrupte vers Bourg-Saint-Maurice qu'Alain et Catherine seront "poursuivis" par un cycliste anonyme et intrépide plutôt collant collant qui, profitant de l'aspiration de la moto, s'offrira une pointe de près de 100 km/heure !
Seule, la rencontre de plusieurs centaines de béliers, brebis et agneaux en transhumance véhiculée et bellant à qui mieux mieux au milieu de la route mettra une fin partielle à cet exercice périlleux. Il nous faudra en effet attendre de prendre la route étroite menant au "Chapieux" et au somptueux panorama sur "la vallée des Glaciers" pour nous en débarrasser dé...fi...ni...ti...ve...ment. Ouf !
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
L'après-midi est déjà bien entamé lorsque nous arrivons au gite de Vulmix situé dans la proche périphérie de Bourg-Saint-Maurice. Motos délestées des bagages et installation effectuée, nous décidons - à l'exception de Catherine - de nous rendre au col du Petit Saint-Bernard. Ce sera chose faite après une montée de 31 km et une succession de zig et de zag nous ayant conduit à 2188 m d'altitude.
Frontière administrative entre la France et l’Italie depuis l'annexion en 1860 de la Savoie à la France, nous y sommes accueillis par un magnifique panorama sur la chaine du Mont Blanc, la statue de Saint Bernard de Menthon (923-1008), patron des alpinistes, un fac similé du célèbre chien au tonneau au milieu de la route et enfin, par un vent un peu froid. Il est vrai qu'à cette altitude les conditions climatiques sont souvent très rudes, la neige pouvant atteindre en hiver plus de 4 mètres (pour l'anecdote, débarrassé de ses dernières neiges, le col a été réouvert à la circulation un mois avant jour pour jour).
A l'exception d'un magasin de souvenirs et du bar de "Lancebranlette" (NDLR: sommet français du massif du Mont-Blanc culminant à 2 936 mètres d'altitude.) qui, ouverts, donnent un peu de vie au site, les anciens bâtiments abandonnés et plutôt en mauvais état (douane et hospice notamment) ne nous incitent pas à une halte plus prolongée. Mais qu'importe, nous venons d'accéder à notre premier col de plus de 2000 m et Jean-Luc nous a garanti de monter encore plus haut demain ! Promis, nous vous raconterons.
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
( Aujourd'hui : 06 cols franchis - 10 cols depuis notre départ dont 01 à plus de 2000 m )

Retour page 02       Retour sommaire      Suite page 04

Retour Accueil -  Contact

© Nibul 2011