Vigneux Moto Evasion
- La Corse -

- Episode I - Avril 2008 -


- Page 06/1 -

- Cliquez sur la photo de votre choix pour l'agrandir -

- Mardi 22 avril 2008 -

- Le Cap Corse -
Barcaggio/Centuri/Nonza/Pietranera
- Soleil, nuages et beaucoup, beaucoup de vent -

Cliquez pour agrandirLES VA...ACHES ! Elles sont encore là au milieu de la route. Mais connaissant maintenant la technique du saute-vaches nous passons allégrement ces obstacles à 4 pattes. Il ne va pas en être de même lorsque - à hauteur du moulin Mattei situé à la pointe Nord-Ouest du Cap - nous rejoignons le littoral. En effet, alors que les premiers stationnent pour effectuer un regroupement, un vent très violent déferlant de la mer - et que les photos ne peuvent restituer - nous oblige à quitter rapidement l'endroit... les motos étant sur le point de devenir intenables. Robert et Josiane peuvent en témoigner, la force du vent ayant couché leur moto alors qu'ils se trouvaient dessus... à l'arrêt ! Sans dommages importants pour eux heureusement.
Mais ce vent étant décidemment joueur, il vaudra encore à quelques uns d'entre-nous des sueurs froides avant d'atteindre le calme de l'anse du port de Centuri - Centurium en corse - et son décor de carte postale. L'ayant bien mérité, nous prendrons le temps de déguster un café en terrasse avant de visiter ce petit port pittoresque connu depuis l'Antiquité sous le nom de Centurinon.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Comme en attestent les rouleaux en contre-bas, le vent est toujours là lorsque nous reprenons la route en direction de Nonza. Ces conditions difficiles nous poussent encore une fois à faire une halte bienfaitrice "Au Chat qui Pêche"! Angel en profitera pour ce faire un nouvel ami en la personne - si l'on peut dire - du bon gros chien Berlioz.
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
"Niché" sur le haut d'un rocher le magnifique village de Nonza est en vue. Après une visite de l'église Sainte Julie - patronne de la Corse à l'histoire controversée - nous empruntons un passage vouté pour monter vers la tour et son promontoire. Impressionnant, l’édifice carré et massif - qui n'est pas de construction génoise - nous surplombe du haut de ses 8,50m. Construit en 1757 sur l'emplacement d'un ancien château, il permettait de surveiller l'entrée du golfe de Saint-Florent. Au sommet du mont, on y découvre un magnifique panorama sur le village - et la baie bien sur - mais aussi sur la plage recouverte de graffitis, dont la couleur gris/vert contraste avec le bleu de la mer.
Cette couleur provient de l'usine d'extraction d'amiante qui se trouvait autrefois à Canari, petit village situé à proximité de Nonza. La pierre qui en était extraite en même temps que l'amiante n'ayant aucune valeur, les déchets - non toxiques ! - étaient rejetés dans la mer et venaient "s'échouer" dans les baies avoisinantes formant des plages artificielles, dont celle de Nonza. Cette exploitation minière dura de 1948 à 1965, date de fermeture de l'usine.
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Le vent est enfin tombé avec le soir et notre découverte du Cap Corse et d'une partie de la Corse du nord se termine. Nous rejoignons tranquillement Bastia et sa superbe place Saint-Nicolas par Patrimonio et le col de Teghime. Quelques emplettes et un dîner plus tard, nos dettes réglées, notre dernière soirée au Thalassa s'achève. Que de souvenirs déjà. Mais la nostalgie viendra plus tard, vivement demain pour notre "transhumance" vers le sud... et la suite de notre épopée.
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Retour page 06    Retour sommaire   Suite page 07

Retour AccueilContact

© Nibul 2008