Vigneux Moto Evasion
- La Corse 2-

- Avril 2010 -


- Page 03 -

- Cliquez sur la photo de votre choix pour l'agrandir -

- Dimanche 18 avril 2010 -

- Pietranera/Bastia/Casamozza/Cervione/Piedicroce/La Porta/
Ponte-Leccia/Volpajola/Bastia/Pietranera -

Cliquez pour agrandirLe soleil est au rendez vous ce matin lorsque nous sortons les motos du garage pour prendre la direction de Bastia et de son marché situé à proximité immédiate de la place Saint-Nicolas. Nos courses effectuées pour le pique-nique de midi, nous empruntons par le sud la route du littoral pour rejoindre Clic, et voir Dany qui nous attend à quelques vingt kilomètres de là dans le village de Casamozza. Après lui avoir fait part de tout le plaisir que nous avions à la retrouver (si, si...) depuis notre premier périple corse en 2008, elle nous présente ses ami(e)s motard(e)s Bernard, Marie-Paule, Dany, Marcel, Christine, Sabrina et Pierrot qui se joindront à nous pour la journée.
Désormais fort de 22 motos, nous mettons le cap vers la région de Castagniccia (terre du châtaignier en langue corse) qui, nichée à une altitude moyenne de mille mètres, nécessite pour y accéder d'emprunter cols et petites routes en lacets aux virages souvent serrés serrés...

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
En empruntant, en direction de Cervione, la très étroite "corniche de la Castagniccia" taillée à flanc de coteaux avec vue directe sur le précipice (NDLR: la D 330), notre premier arrêt "touristique" se fera à la cascade de l'Ucelluline. Surgissant au détour d’un virage entre deux tunnels creusés dans la roche, elle permet à la rivière Buccatoghju de faire le grand saut et d'offrir ainsi aux adeptes de la baignade des vasques naturelles d’eau pure vivifiante et... glacée.
Délaissant l'endroit à la circulation à double sens et au stationnement un peu compliqué - voire impossible en période d'affluence estivale -, nous reprendrons la route de la corniche à la queue leu leu et ne tarderons pas à croiser - gambadant en toute liberté - vaches, chèvres et cochons. Mais à bien y penser, au même titre que les chants corses, tous ces débonnaires et plus dangereux quadrupèdes errants contribuent sans le savoir à pérenniser l'image de leur ile et à maintenir la bonne réputation de sa gastronomie lorsque nous les dégustons dans nos assiettes arrosés... d'une bière à la châtaigne !
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Retour page 02        Retour sommaire      Suite page 03/2

Retour Accueil -  Contact - Livre d'or

© Nibul 2010