Vigneux Moto Evasion
- L'Irlande -

- Du dimanche 29 avril au dimanche 13 mai 2007 -


- Page 02 -

- Cliquez sur la photo de votre choix pour l'agrandir -

Mardi 01 mai 2007
Ennis/Clifden - 14° /22° - Soleil toute la journée - Vent

Cliquez pour agrandir La pluie est tombée cette nuit mais le soleil et le ciel bleu sont là à notre réveil. Le B&B s'est révélé calme et confortable. Nous y avons pris notre premier Irish breakfast. Nous en reparlerons!
Nous quittons Ennis - capitale du comté de Clare - pour rejoindre la côte Atlantique et découvrir les vertigineuses falaises de Moher (Cliffs of Moher). Le site - récemment aménagé - est très grand et un parking payant - peu fréquenté en raison de la période de l'année - accueille les visiteurs à quelques centaines de mètres de l'entrée (les motos n'étant pas prévues dans les tarifs le préposé nous demandera la moitié du prix à savoir 2€ !).
Ces falaises de grès et de schiste noir étendues sur plus de 8 kms et qui plongent dans la mer en un à pic de 200m nous laisseront un peu sur notre faim, même si un clip vidéo se tourne au même moment pour en vanter les louanges ! Notre manque d'enthousiasme provient sans doute de leur couleur noire qui ne les rend pas très... sympathiques ? Le panorama sur la mer et les îles d'Aran est cependant magnifique et vaut la visite à lui seul.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Cette petite déception disparaîtra quelques heures plus tard quand nous aborderons la région du Burren et son immensité rocailleuse ( un peu de culture : "Burren" vient de bhoireann, "rocailleux" en gaélique). La phrase suivante - que l'histoire nous rapporte et qu'elle attribue à un officier de Cromwell - décrit avec cynisme cette étendue aride: "pas assez d'eau pour noyer un homme, pas assez de bois pour le pendre, pas assez de terre pour l'ensevelir".
A défaut de moutons tant vantés mais pas encore rencontrés, nous y croiserons des vaches - en liberté sur la route ou en haut des rochers - qui semblent aimer l'herbe rare poussant dans cette région "lunaire" que nous apprécieront.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Nous continuerons à longer la côte et ferons notre premier plein d'essence en Irlande dans le village de Ballyvaughan. Et là, le choix est simple : diesel ou SP 95. Il en sera de même dans toutes les stations service de l'île ainsi que le prix de l'essence qui variera entre 1,10 et 1,20 €. Le diesel étant à exclure, il me restera.... le SP 95. BM me restera cependant fidèle en toutes circonstances, elle qui jusqu'à ce jour carburait au SP 98.
Avant une halte à Galway, nous ne manquerons pas d'admirer les premières maisons colorées ainsi qu'une superbe maison traditionnelle rectangulaire, enduite de chaux et au toit couvert de chaume encordé. Nous découvrirons aussi dans les champs les murets en pierre caractéristiques de la côte et protecteurs du vent pour les animaux.
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Nous ferons notre halte à Galway sur la grande place dénommée Eyre Square mais aussi dénommé Kennedy Park (encore lui!), l'ancien Président des Etats-Unis en ayant été élu citoyen d'honneur en 1963. Au centre de cette place trône - dans un bassin - une sculture rouillée évoquant les voiles brunes d'un hooker, bâteau de pêche traditionnel de Galway et à proximité, "un reste" de la maison des Browne, l'une des "quatorze tribus" qui se partageaient la ville à l'époque anglo-normande.
Nous poursuivrons notre route ves le Connemara où nous verrons nos premiers lacs et nous remplirons les yeux de magnifiques paysages ensoleillés. Il faut préciser que nous aurons tout le temps pour les admirer. En effet, la route est tellement bosselée que je roule entre 50 et 80 kms/h. Catherine pense même que nous nous tassons de plus en plus et que nous rentrerons plus petit qu'à notre départ ! Et pourtant, j'ai réglé BM en position "confort". Sans commentaires.
La conduite se révèle pourtant agréable, car les routes - souvent sinueuses - ne présentent pas de danger particulier, les virages s'enchainant sans surprise à la sortie. La conduite à gauche ne me pose pas de problème.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
A Clifden - terme de cette journée - nous porterons notre choix sur l'hôtel Atlantic pour y passer la nuit. Nous ne le regretterons pas. Tout d'abord le patron est symphatique et arrangeant. Il me permet de rentrer BM à l'intérieur d'un couloir ! Elle ne s'en plaindra pas. Ensuite, il nous proposera le petit déjeuner gratuit si nous le prenons le lendemain après 09h00. Sans concertation, nous décidons de déjeuner après 09h00 !
En attendant, nous visitons cette ville aux maisons très colorées en nous attardant sur l'église. Sobre dans son décor et bien entretenue, nous sommes surpris de marcher sur de la moquette et de remarquer des radiateurs le long des murs. Enfin un curé qui prend soin de ses ouailles!
A la sortie, nous remarquerons que des tombes jouxtent l'église. Après lecture des plaques mortuaires, nous comprendront que ce sont celles des hommes de foi ayant servi la paroisse.
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Retour page 01    Retour sommaire    Suite page 03

Retour Accueil -  Contact

© Nibul 2007